Vacances à la fraiche

0

Bonjour à tous,

Cela faisait un bail que je n’avais pas raconté une anecdote de ma vie de maman. J’ai choisi de vous écrire un petit article sur la pluie et le beau temps. Rien de ludique, ni grande découverte, mais un sujet léger pour une reprise en douceur. En même temps, s’il y a bien un sujet commun à tous pendant les vacances, c’est bien la météo.

Certains vont me trouver prétentieuse avec ce titre mais nous avons vraiment passé des vacances à la fraiche….Pour ceux qui ont oublié, nous habitons dans le Sud de la France, à Nice exactement. Je ne renie pas cependant mes origines normandes qui me sont chères. Cette année, pour nos vacances d’été,  nous avons décidé (je vous l’accorde, j’ai un peu insisté) de retourner à Deauville. C’est LA ville de mon enfance où j’ai passé la plupart de mes vacances. Je souhaitais faire découvrir à mes filles cette ambiance si particulière, les marchés aux poissons, les grandes plages, les marées… Avant cela, nous avons fait une escale à l’île de Ré.

  • Première étape : Ile de Ré

Nous avons passé notre première semaine de vacance à l’Ile de Ré. Cette île est vraiment magnifique et paisible. Les ballades à vélo, les huîtres, la nature…. Après tous ces évènements, les plaisirs simples sont les bienvenues. Cette île nous a également permis de nous adapter à un premier changement de température. Et oui ! plus de 5 degrés de différence. Je vais être honnête, ça fait du bien. Pendant les vacances, je comprends tout à fait les personnes à la recherche de la chaleur et du soleil. Mais au quotidien, ça peut être fatiguant, surtout quand on est Normand à la base ! J’aime ce côté controversé des enfants vêtus en « pull et bas de maillot »,  jouant à faire des châteaux de sable. Certainement des images de mon enfance. Bref, le climat était parfait, pour moi. Ensuite, nous sommes partis pour LA fameuse ville de Deauville.

  • Deuxième étape : Deauville

Alors oui, nous n’avons pas eu de pluie et bien un soleil quasi toujours présent. Mais nous avons également perdu 5 degrés par rapport à l’île de Ré, soit plus de 10° par rapport à Nice. Comment expliquer à son mari, niçois, qu’en été il fait 18/20 degrés ? Et bien, il ne comprend pas… C’était tellement drôle de le voir complètement perdu, lui qui a toujours été habitué à la chaleur. Ne pas avoir besoin de se baigner pour se rafraichir. Boire un chocolat chaud plutôt qu’une glace. Ne pas oublier son écharpe plutôt que sa crème solaire. Regarder les gilets à capuche sur le marché plutôt que les petits polos… Beaucoup d’exemples qui ont perturbé ses habitudes. Tous les jours, j’avais le droit a un « mais sérieux ? ». Cela dit, même mes amis Deauvillais sont partis en vacances dans le Sud. Ils avaient vraiment envie de chaleur…Pour une fois que je monte, il n’y avait plus grand monde.

  • Retour à la maison

Nous avons récupéré notre climat estival, Cédric va mieux. Il se baigne, mange des glaces, fait des barbecues non pas pour rester prêt du feu mais bien en mode « été normal ». Je pense qu’au fond de lui, il a tout de même apprécié ses vacances « à la fraiche ». Mais une chose est sûre, il n’est pas encore prêt à quitter sa ville natale pour la Normandie. Si déjà l’été le surprend, je n’ose pas imaginer sa réaction en hiver …

J’espère que vous vous êtes bien détendu en lisant ces quelques lignes. A votre tour, partager avec nous vos petites anecdotes estivales, on se fera un plaisir de vous lire.

A bientôt !

Share.

Laisser un commentaire